top of page
Introspection | Bruno Moulin-Groleau Voyant Médium

L'Introspection des clairvoyances pures : un guide pour le grand public

Je suis un voyant médium passionné et investi, et je me plonge dans les sujets suggérés par le grand public à travers la section "Je Propose un Sujet". Ma capacité unique de clairvoyance pure, grâce à la méthode Intuilink, me permet de décrypter les causes profondes, les motivations non apparentes et d'entrevoir les solutions potentielles liées à ces sujets. Les rétrocognitions et précognitions, basées sur connexion intuitive fluide et stable offrent une perspective complète et équilibrée.

Mon approche, caractérisée par ma rigueur et mon intégrité, repose sur une démarche méthodique et respectée dans mon domaine. Cette rigueur ne se limite pas simplement à l'application stricte d'une méthode et d'un protocole, elle reflète également un engagement profond envers la quête de vérité. Cette quête de vérité est le moteur qui alimente ma vocation et guide chacune de mes actions.

Si des questions surgissent ou si vous souhaitez des éclaircissements sur un sujet particulier, n'hésitez pas à les poser en cliquant ici.

1. Quel avenir de la NUPES ?

Dans les coulisses de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES), un réseau discret mais influent, des informations cruciales étaient jusqu'ici partagées en toute discrétion. L'objectif était clair : prévenir tout bouleversement majeur. Cependant, dans un tournant inattendu, une fuite inévitable a percé ce voile de secret, répandant des vérités jusqu'alors cachées.

L'impact de cette révélation est loin d'être anodin. Elle entraîne des répercussions profondes, bouleversant les équilibres de pouvoir. Les révélations sont accueillies par des vagues de consternation, alimentant un sentiment d'injustice profond et minant la confiance qui unissait les membres de la NUPES.

Ce scandale met en lumière une leçon fondamentale : la nécessité impérieuse de la sincérité et de la transparence dans la gestion des affaires politiques. L'incident souligne que pour préserver la confiance et éviter les malentendus, la clarté et l'honnêteté doivent primer, même au sein des sphères les plus secrètes de la politique. Cet événement marque un tournant pour la NUPES, le poussant à reconsidérer ses méthodes de communication et de partage d'informations, pour préserver son intégrité et sa crédibilité.

 

2. Les décisions politiques seront-elles suffisantes pour endiguer le changement climatique ?

Je perçois une lutte intense, un sentiment de destinée inévitable. On dirait qu'une obstruction, telle une thrombose, ralentit le progrès, avançant aussi lentement qu'un glacier. Face à cet obstacle, je ressens du désespoir. Bien qu'il y ait des progrès, ils sont minimes et lents.

Je sens une confusion générale, une peur persistante face à cette 'gangrène' immobile. Malgré nos efforts pour la dissiper, elle reste tenace. Dans cette métaphore, on envisage une assemblée pour discuter de ce problème complexe, reconnaissant que malgré toutes les tentatives, l'obstacle demeure. Pour le surmonter, il faudra des choix audacieux et des outils non conventionnels.

En continuant sur ce sujet, j'imagine des personnes dévastées et désorientées, ayant perdu quelque chose de précieux, symbolisé par la terre. Dans le futur, je vois un effort pour établir un nouvel équilibre, en construisant des fondations solides.

Le message final est que, même si les événements prennent du temps et qu'on rencontre des obstacles, j'anticipe la réalisation d'un objectif longtemps attendu.

 

3. L'Homme ira-t-il habiter sur la Lune ?

Dans une perspective qui évoque une véritable course contre la montre, l'idée d'établir une présence humaine sur la Lune prend forme. Ce désir d'entreprise spatiale est souvent perçu comme un mouvement, une avancée porteuse d'ambitions extraordinaires. Toutefois, au cœur de cette vision se dessine un problème crucial de faisabilité, soulevant des questions quant à la réalisation concrète de cet exploit.

 

La distance astrale et la complexité technique deviennent les longueurs que certains considèrent comme les obstacles majeurs de cette entreprise. Le financement, telle une force propulsive, est mobilisé pour surmonter ces défis apparents. Malgré l'enthousiasme et la conviction affichée quant à la faisabilité, des vents contraires surgissent sous la forme de complications inattendues.

 

Les multiples satellites de cette ambition spatiale symbolisent les différentes approches et pensées qui gravitent autour de cette entreprise. Des leaders émergent, portant la responsabilité de guider ce mouvement. Pourtant, le paradoxe d'éventuels échecs persiste, marqué par des renonciations liées à la distance abyssale entre la Terre et la Lune.

 

4. Décès de Marwan Berreni, que s'est-il passé ?

Bruno dit : "On me fait voir comme si il y avait quelqu'un avec un outil ou avec ses mains faisait ce mouvement, un mouvement de répétition. Je vis une situation et on me dit que je frappe, on me fait voir en image expérimentale comme une personne qui ne cesse de faire ce mouvement de frappe."

Analyse : Marwan tape du poing sur la table comme pour dire "mais qu'est ce qui m'arrive, qu'est ce que je vais devenir".

 

Bruno dit : "On me fait voir un univers où il y a la présence de bois, la présence de paille ou d'herbe. Je vis un environnement qui est agréable et hostile à la fois."

Analyse : Le corps de Marwan a été retrouvé dans une ferme abandonnée.

 

Bruno dit : "J'ai le sentiment de vivre des instants compliqués, des instants douloureux et de faiblesses."

Analyse : Marwan est connu pour être excessif dans ces faits et gestes. Il est à l'écran très différent de ce qu'il vit en dehors.

 

Bruno dit : "On me parle d’entraînement, de quelque chose qui se répète."

Analyse : L'acteur doit répéter ses textes, s'entraîner pour être parfait à l'écran et sur scène.

 

Bruno dit : "On me parle d’exaspération, j’ai quelque chose qui dure en longueur. On a comme des points précis en revanche on dit c’est comme s'il manquait des éléments."

Analyse : Malgré le succès de son rôle d'acteur, Marwan n'est pas heureux, il est en attente d’une autre forme de reconnaissance.

 

Bruno dit : "Ce marqueur a des trous et pourtant me dit-on par rapport à ce que je vis il y a des indices tangibles en lien à sa personnalité. On me parle du statut social d'une personne que j'ai face à moi. D’une personne qui a une certaine stature, à qui on pourrait lui donner le bon Dieu sans confession. Cette personne renvoie l'image de ce qu'elle n'est pas."

Analyse : Marwan n'a pas la vie de l'image qu'il renvoie.

 

Bruno dit : "Je ressens une personne autoritaire, une personne qui peut avoir comme une certaine vulgarité. Je ne sais pas si c'est dans sa façon de s'exprimer ou dans sa façon d'être, en revanche, j'ai face à moi l'ambivalence, la complication. J'ai face à moi un individu bien compliqué, un individu avec différents aspects et qu’il est bien compliqué de pénétrer, d'arriver à la comprendre et d’arriver aussi à la convaincre. J'ai un destin brisé, un arrêt sur image. On me fait voir une situation qui s'est arrêtée comme si on avait utilisé le clap de fin lors d'un tournage de film. Néanmoins on n'a pas repris le tournage du film et par rapport à cela , j'ai l'impression qu'on me renvoie de l'eau on m'envoie un univers humide."

Analyse : Le jeune acteur a pris conscience que son geste pouvait avoir un effet irréversible sur sa carrière et s’en est beaucoup attristé, en a beaucoup pleuré.

 

Bruno dit : "On me dit qu'il est important de rembobiner cette pellicule. On me renvoie en images expérimentales le tournage d’un film. Il faut revenir à un moment précis de ce film et là on peut découvrir un indice tangible, un indice qui permet de révéler un individu."

Analyse : Belle image expérimentale renvoyée à Bruno, alors qu’il travaille sur un acteur.

 

Bruno dit : "On me renvoie quelque chose de circulaire on me renvoie quelque chose si je le goûte c'est amer on me renvoie à à quelque chose qu'on peut trouver facilement on me renvoie quelque chose d'utile on me renvoie quelque chose qui oui qui est circulaire qui est circulaire."

Analyse : La forme circulaire renvoie à la drogue, la cocaïne, un comprimé au goût amer.

 

Bruno dit : "Je vis un moment terrible, un moment compliqué. En lien avec ce moment, on peut voir comme en dessous, en allant dessous on arrive comme à trouver."

Analyse : Le corps de Marwan a été retrouvé pendu. On se retrouve “en dessous” lorsqu'on découvre son corps.

 

Bruno dit : "Enfin on m’envoie une image inconfortable, je vis la cible, je vis l'angoisse, je vis la terreur, je vis des complications, j’ai un côté martyr."

Analyse : Marwan était en dépression, dans un état d’inconfort permanent.

 

~

 

L'analyse des informations captées lors de cette séance de clairvoyance pure, fournit des éléments symboliques et émotionnels pour décrire l'origine du décès de Marwan. Les références à un destin brisé, à un arrêt sur image (fin de sa carrière d'acteur) et à des éléments circulaires (comprimés de drogue), laissent entrevoir une situation complexe et dramatique. Même si ces éléments ne fournissent pas d'informations concrètes sur les circonstances exactes de sa mort, il semble que l'angoisse et la déchéance ont poussé le jeune acteur à mettre fin à ses jours, anéanti par une succession d'événements douloureux.

 

 

5. Quelle est la vérité sur la mort de Coluche ?

Bruno dit : “On me renvoie l'expression manque de loyauté.” 

Analyse : Coluche s'engageait de plus en plus en politique et son engagement dérangeait beaucoup de prétendants à la plus haute marche du pouvoir : l'Elysée.

 

Bruno dit : “Je vis une situation rocambolesque, un micmac, une situation orchestrée. La situation a été modifiée, orchestrée. on a modifié plein de choses pour faire croire, pour fausser des indices tangibles tout cela pour pour essayer de noyer le poisson.”

Analyse : L'accident de moto a été orchestré, mis en scène, afin de cacher la vérité.

Bruno dit : “Je revis la situation. Je perçois une personne qui est là. Je la vois faire les cent pas. On me renvoie des grands pieds, de grandes chaussures. Je vois un pas habile et ferme. Je vois cette personne qui est là et qui organise. Comme si on allait soit tourner une pièce de théâtre ou soit comme si on organisait une vitrine.”

Analyse : Un personnage organise la mise en scène de l'accident, met en place l'ensemble des éléments et détails pour que l'accident soit crédible.

 

Bruno dit : “On souhaite qu'après ce que je viens de vivre on soit face à à une situation, à une histoire quelque chose qui s'est déroulé par rapport à ce qu'on ce qu'on voit lorsqu'on découvre la scène.” 

Analyse : Tout a été organisé pour que l'accident soit plausible et considéré comme un fait divers d'accident de la route.

 

Bruno dit : “Ça ne tient pas la route. C'est orchestré, c'est organisé.  On est dans la fabulation, c'est faux, archi-faux, complètement faux ! C'est comme si on travestissait une 2 chevaux en Rolls. Eh bien là oui on me renvoie cela pour appuyer le fait bah le fait que tout reprendre depuis le début et ne pas se faire avoir avec ses yeux non ou avec ses analyses hâtives”.

Analyse : Bruno MOULIN-GROLEAU perçoit sans aucun doute possible que l'accident a été manigancé de toutes pièces. La mise en scène ne permet pas le doute, et pourtant...

Bruno dit : “On dit que le fil part à gauche à droite. Il y a des événements majeurs sur ce trajet du fil qui sont là et on dit qu'il faut s'y arrêter.”

Analyse : Tout au long du trajet de Coluche ce jour là, il y avait des guetteurs qui indiquaient la position de la moto, pour prévenir.

 

Bruno dit : “Il y a eu quelque chose dans le passé qui s'est présenté, c'était là. Il y avait la flamme et la flamme s'est éteinte. Ça n'a pas duré assez longtemps. J'ai l'impression qu'on a vécu une situation où on y était presque. On arrivait presque à ce que l'on désirait.”

Analyse : Coluche dérangeait mais il avait beaucoup de projets pour la France. L'opinion publique le soutenait, il avait de jours en jours de grandes chances d'être élu et mettre en place ses idées de solidarité et de changement.

 

Bruno dit : “J'ai l'impression qu'on a refermé trop rapidement le dossier. Dans la précipitation ou le manque d'intérêt, le manque de moyens. J'ai quelque chose qui à cesser et pourtant les éléments sont là, tangibles, pertinents. Il suffit de remonter le fil et avec cela on arrivera à comprendre que tout a été désorienté pour que personne ne soit trahi.”

Analyse : L'enquête a très rapidement été classée en fait divers, banal accident de la route : Coluche se tue en percutant un camion.

Bruno dit : “On me renvoie en image un emballage et on dit que ce n'est pas l'emballage qui fait le cadeau. S'il vous plaît, il est important de reprendre le fil, de relire des informations capitales. Cela permettra d'arriver à trouver les informations utiles et capitales.”

Analyse : La manipulation des esprits et des médias a permis de conclure à un banal accident de la route. Pourtant, il y a des preuves évidentes que l'accident a été organisé pour empêcher Coluche de parler et de déranger.

 

~
 

Coluche, fortement engagé en politique et dérangeant certains prétendants à la présidence, aurait été victime d'une manipulation orchestrée pour dissimuler la vérité derrière son accident de moto. Une personne aurait organisé la mise en scène de l'accident, modifiant des éléments pour le rendre crédible et plausible en tant qu'accident de la route. Bruno Moulin-Groleau, témoin de la situation lors du déroulement de cette séance, est convaincu que l'accident a été manigancé.

 

Tout au long du trajet de Coluche ce jour-là, des guetteurs semblaient surveiller la position de sa moto. Coluche, perturbateur politique avec des projets ambitieux, était sur le point de réaliser ses aspirations, mais son accident a mis fin précipitamment à cette perspective. L'enquête a été rapidement classée en banal accident de la route, malgré des éléments tangibles et pertinents suggérant une manipulation pour étouffer la voix de Coluche.

 

La conclusion de l'accident en tant que fait divers semble être le résultat d'une manipulation des médias et de l'opinion publique. Revenir sur les informations cruciales et remonter le fil pourrait permettre de découvrir la vérité derrière cet accident apparemment orchestré pour empêcher Coluche de poursuivre son engagement politique dérangeant.

 

6. Gérard DEPARDIEU : Quelle est la vérité sur les allégations de viol ?

Dans cette description, la cible "Gérard DEPARDIEU" apparaît comme une figure complexe, imposante et paradoxale. Malgré son apparence intimidante, le personnage dégage une certaine douceur, sensibilité et une capacité d'écoute. Ces traits de caractère sont associés à des convictions bien ancrées. Gérard DEPARDIEU, souvent perçu avec une certaine familiarité, utilise un langage non châtié, parfois dépassant sa pensée.

 

L'analogie de la chasse à courre émerge de manière frappante dans la voyance de Bruno. Il se voit vivant en cette personne et chassée comme une proie, se cachant. Avec un esprit vif, tout en ressentant la menace imminente de ceux qui semblent vouloir sa peau. Une tension palpable se crée, où, en vivant la cible, Bruno se sent comme un animal traqué, perdu, ne sachant plus où aller, souffrant de l'incertitude de son destin.

 

Sont perçus des moments de douleur, de trouble, d'anéantissement, tout en percevant l'existence possible d'un règlement de comptes. Une force organisée semble œuvrer en arrière-plan, visant à perturber et déséquilibrer la cible, comme s'il était mis à l'épreuve.

 

En liaison avec le sujet, une métaphore de raz-de-marée se dessine. Cependant, cette force imposante se heurte à un mur robuste, symbolisant une résistance puissante et inébranlable. Malgré l'effet dramatique du raz-de-marée, l'image du mur suggère que la chasse lancée est vouée à l'échec.

 

Finalement, Bruno peut affirmer aujourd’hui que Gérard DEPARDIEU n’a jamais violé une Femme. Le sujet est clivant et pourra apporter des désaccords profonds. En revanche, Bruno assume l'analyse de ses rétrocognitions.

 

7. Mort d'Anthony MURONI : Mystère et Tragédie sur l'autoroute, Accident ou Crime ?

Anthony Muroni ressent une pression intense, comme si un poids écrasant l'empêchait de respirer. J’ai perçu une personne agenouillée, implorant et souffrant.

 

Je discerne une lueur d’espoir des détails cachés symbolisant la possibilité de trouver une solution. Les analyses réalisées jusqu’à présent n’ont pas été assez approfondies et il est impératif d'explorer plus en profondeur pour découvrir la vérité. Les informations ont été traitées de manière superficielle.

 

La personne impliquée semble manquer d'empathie et de compassion, présentant un comportement changeant et pouvant se montrer autoritaire envers les personnes plus vulnérables.

 

8. Gérald THOMASSIN : La Face Cachée de Gérald Thomassin, Disparition Tragique ou Coup de Théâtre ?

Mystère et manipulation

 

Des manœuvres suspectes semblent s'être déroulées. Un individu a réussi un tour de force déjouant toutes les prévisions. Face à cette situation trouble, l'incompréhension et la sidération paralysent les esprits.

 

Au cœur de ce tourbillon, un individu semble jouer un double jeu. Abusant de la confiance de son entourage, il tire les ficelles dans l'ombre, manipulant les autres à son avantage.

 

Gérald Thomassin a pris la fuite pour disparaître et se faire oublier.

 

9. Disparition d'Emile : Des Indices troublants et des non-dits, Une Famille sous le voile du Mensonge !

Effectivement, une personne a une connaissance parfaite de ce qui s'est passé.

 

Des indices circonstanciels, des marques profondes, des non-dits et une atmosphère de désordre : voilà ce qui semble se dessiner au sein d'une famille, selon cette voyance troublante.

 

L'analyse des éléments tangibles et métaphoriques révèle des tensions et des secrets enfouis. La personne centrale, décrite comme ancrée et imperturbable, cache en réalité des failles et des culpabilités. Des événements marquants de sa jeunesse resurgissent, nourrissant une amertume profonde envers son entourage.

 

Un sentiment de trahison et de mensonge plane sur la famille, comme un masque étouffant la vérité. La communication y est stérile, enfermée dans un statu quo oppressant. La souffrance y est palpable, tant dans l'instant présent que dans l'attente d'une résolution improbable.

 

Seule une ouverture semble possible, à travers des éléments qui se croisent et dessinent un avenir incertain. Des images d'un lieu familier et dupliqué, symbole d'une situation qui se répète, accompagnent cette vision.

 

Un message positif se dégage néanmoins de l'effondrement imminent de cette situation. Les nombres, 1+1 ne faisant pas 3, soulignent l'importance de la vérité et de la transparence pour reconstruire la confiance.

 

Cette voyance, bien que teintée de tristesse et de confusion, offre une lueur d'espoir.

 

L'éclatement de la vérité, bien que douloureux, permettra à cette famille de se libérer du poids du mensonge et d'envisager un avenir plus authentique.

 

10. Marilyn Monroe : Révélations sur la Vérité Cachée, L'Envers du Décor d'un Meurtre !

L'univers feutré et rassurant du spectacle et de la mondanité contraste avec une lassitude profonde et un sentiment d'être au bout du rouleau. C'est ce portrait déroutant que Bruno MOULIN-GROLEAU a fait de Maryline Monroe, qui semble vivre dans deux mondes opposés. D'un côté, elle ressent une certaine lassitude, un désespoir et une solitude qui l'empêchent de gérer ses émotions. De l'autre, elle se réfugie dans un univers feutré et agréable, où elle trouve du réconfort et de la confiance.

 

Cette dualité est la source de devoir agir dans l'urgence et la précision.

 

Maryline Monroe sera la cible d'un complot qui doit être appliqué avec exactitude, "au millimètre près", sans droit à l'erreur.

 

La réalité de la cause véritable est cachée sous une montagne d'éléments. Il faudra du temps, de la volonté et des moyens pour la porter au grand jour.

 

Seuls de nouveaux éléments permettront de dénouer les fils de cette histoire intrigante. En attendant, il ne nous reste qu'à observer et à réfléchir, en espérant que la lumière finira par percer les ténèbres.

 

En conclusion, cette séance de clairvoyance pure soulève de nombreuses questions et donne des informations sur le fait que la mort de Maryline Monroe a été organisée afin de protéger des personnes très puissantes. Une injection au dosage parfaitement équilibrée a permis de conduire au décès qui a été camouflé en overdose, prétextant le mal-être que vivait Maryline Monroe.

 

11. Mort de Thomas Kingston : Portrait Troublant d'une Personnalité Complexe !

Bruno Moulin-Groleau décrit une personne complexe et déroutante, avec des traits de caractère qui peuvent être perçus comme négatifs, tels que la mythomanie, l'exagération et le manque d'impartialité. Son comportement, notamment son sourire inapproprié dans des situations tragiques, est également troublant.

 

Thomas Kingston vit des sentiments d'amertume, de mal-être et d'incompréhension. Il semble pris au piège dans une expérience compliquée qu'il ne comprend pas.

 

Les images et sensations associées à cette personne sont également négatives, avec des couleurs sombres, une sensation de blocage et un goût amer.

 

Il ressort une odeur de pétrole, de gaz et une résonance : Thomas Kingston a été retrouvé dans une dépendance de la propriété, sans nul doute proche de la chaufferie.

 

En conclusion, Bruno Moulin-Groleau dépeint une personne complexe qui semble avoir des troubles de la personnalité. Elle souffre de ces sentiments troubles et elle n'arrive pas à prendre du recul pour analyser la situation et prendre soin de son propre bien-être.

 

Thomas Kingston s’est intentionnellement donné la mort.

 

12. Lina : Disparition Tragique et Clairvoyance Pure Troublante !

Le sentiment d'anéantissement et de confusion est omniprésent dans cette séance de clairvoyance pure.

 

Il y est décrit un fait difficile, marqué par un traumatisme ou une épreuve douloureuse. Lina aurait fait une mauvaise rencontre. La personne responsable de sa disparition a conscience du mal fait mais n'ose pas ou ne sait pas encore comment exprimer son malaise.

 

Bruno MOULIN-GROLEAU décrit un lieu qui n'est pas entretenu et qui fut autrefois agréable.

 

L'utilisation de mots comme "lugubre", "abandon", "mur infranchissable" traduit un sentiment de désespoir et d'impuissance face à la situation.

 

Le besoin d'actions concrètes est criant. Bruno MOULIN-GROLEAU perçoit la nécessité de changer de cap et d'adopter une approche différente pour sortir de l'impasse de l'enquête actuelle. L'insistance sur la simplicité et l'urgence souligne l'importance d'agir rapidement et de manière efficace.

 

En conclusion, cette séance de clairvoyance pure décrit hélas une fatalité. Elle met en lumière la nécessité de prendre une autre direction plus attentive aux faits et indices. Elle décrit la nécessité d'élargir et d'aller au-delà des éléments connus et des lourdeurs administratives. Celle-ci invite à réfléchir à l'importance de prendre en compte la santé mentale et à la nécessité de développer des recherches au-delà des règles actuelles.

.

.

.

.

bottom of page